language
Participatif

Informations

Lieu : PARIS XIX – FRANCE
Adresse : 17-19 Rue Armand Carrel Paris
Maître d’Ouvrage : GROUPE LOTUS
Surface : 1.250 m²
Coût : 2.1 m € HT
Année : 2018
Labellisation : RT 2012
Equipe : AGENCESM
Statut : invitation
Prix/distinction : /

 

LOTUS
UN PETIT IMMEUBLE POUR UN PETIT COLLECTIF«On ne pense pas assez aux escaliers. Rien n’était plus beau dans les maisons anciennes que les escaliers. Rien n’est plus laid, plus froid, plus hostile, plus mesquin dans les immeubles d’aujourd’hui. On devrait apprendre à vivre davantage dans les escaliers. Mais comment?»
Georges Perec, Espèce d’espaces (1973). Ce passage souligne l’attachement aux espaces d’interstices, de lien, de passages, auxquels on reconnaît la valeur d’un espace entier.

Le projet va donc favoriser la mise en relation, et la cohésion sociale. Ou comment vivre mieux, ensemble. Soit fabriquer du lien entre les hommes, avant d’optimiser le liant pour le béton. Favoriser les communautés pour qu’elles puissent vivre en harmonie.

Le projet s’est conçu autour d’un vide dédié à tous. Comme si tous les occupants étaient d’abord prêts à vivre dans une seule pièce. Puis ils s’isoleraient accessoirement dans une chambre personnelle, quelque part, au bout d’un couloir, au bout d’un escalier. Des aventuriers de l’espace gravitent autour d’un trou noir. C’est une révolution !

Il déborde tous les clichés de l’appartement contemporain pour restituer finalement un idéal de vie. Une ancre citadine pour faire place à la fantaisie, la liberté, et le partage. Un cœur urbain qui palpite, vivant du flux de ses résidents.

Chaque occupant va devenir Mon Oncle. Un Monsieur Hulot apologue d’un piéton convivial, complice des chiens errants, inapte à tout embrigadement. Il parcourt son immeuble dans un mouvement désordonné, empruntant moult escaliers, passages secrets, trappes, pont levis, chauve-souris, terrasse de son voisin. Le résident est un Homo Tatique, prêt à vivre sa vie comme un interlude dans une lucarne en cinémascope.