language
Palais de Tokyo

Informations

Objet : Un restaurant dans le Palais de Tokyo
Adresse : 116 avenue du Président Wilson 75116 Paris
Surface : 300 m²
Coût : 900 K € HT
Date : mai 2001
Mission : Complète + Design mobilier et ambiance
Maître d’Ouvrage : Eric Wapler
Maître d’oeuvre : Stéphane Maupin

 

Le restaurant est simple. Il accompagne l’expérimentation artistique du Site.
La cuisine est le centre de l’animation. Elle est apparente et aux yeux de tous. Le projet divulgue la fabrication des plats en exposant les pratiques des cuistots

Une boite de service translucide s’accroche au plafond.
Elle est pénétrée par la lumière du Sud qui traverse l’espace et prolonge l’animation par la mise en scène des consommateurs à travers leurs ombres.
Cette pièce accueille des WC de tous horizons. Ces wc transparents conduisent à un jeu sur le rapport du voyeur/vu, inhérent à la conception des restaurants mondains.
Afin d’exciter la curiosité, la collection de WC du monde participe à la collection muséale
(WC allemand, WC japonais et sa lunette nettoyante, large WC américain, WC indien, Urinoir italien, Petit WC français pour enfant…)

Cette collection universelle s’accompagne d’un lave main rudimentaire, assemblé par du matériel de protection gazière, (lave main douche et laves yeux)
Un lexique des potentiels est affiché suivant des idéogrammes génériques.

Nous avons construit des lampes à tout faire. Elles sont MOBILES à gré, à main, en suspension dans le volume.
Leurs position sur un quadrillage réponds à un îlotage d’éclairage des tables.
L’altimétrie changeante veut exprimer l’élancement du volume. Ainsi elles apparaissent comme autant de ciboires assimilant le restaurant à une église. Vertige d’une nef pour le rituel du manger autour de vitraux contemporains (artiste beat strülli).
La hauteur idéale de ces lampes de grands diamètre (1,20 mètres) est à 80 centimètres du sol. Un contraste saisissant entre l’accroche (+7,00) et le point de diffusion lumineuse s’effectue. La lumière reste cantonnée à proximité en évitant une pollution dans tout l’espace.
Afin de respecter une ambiance sonore correcte, les haut-parleurs sont dissimulés dans la lampe, rapprochant encore le consommateur d’une atmosphère personnalisé.
La lampe est tout à la fois, paravent, animation, source de lumière, source sonore, décor, …