language
Rennes

Informations

Lieu : Rennes
Objet : Fabriquer un îlot cohérent avec 4 édifices distincts
Sujet : Un immeuble mixte, le siège SAMSIC, des logements sociaux, une tour d’habitation
Année : 2019
Mission : Concours / Complète
Maître d’Ouvrage : BATI Armor
Maître d’oeuvre : Stéphane Maupin / Julien deSmet / Mael+Maurer / Think-Tank
BET : Ouest Structure, ALBDO, C.Lemonier, Origami, AMCO
Surface : 35.000 m²
Coût : 62 m € HT

 

L’identité globale du projet s’effectue autour de la fabrication d’un panorama. Les espaces interstitiels sont autant de canyons parcourus par des coulées vertes à destination des piétons.

L’ensemble des immeubles compose alors un paysage de rochers, vallées, gorge, agrémentés d’arbres, parterres, fleurs. Il s’agit de fabriquer autant un morceau de ville qu’un tableau naturaliste associant minéral et végétal. Cette félicité de la nature omniprésente veut établir un cadre hospitalier et agréable pour le résident comme pour l’employé des bureaux ou le visiteur en séjour à l’hôtel.

Le bâtiment mixte respecte la stratification initiale du programme. Un socle d’activité ouvert sur la ville, des étages à vocation tertiaire, l’hôtel, puis ses espaces d’aménité ouverts à tous. Toutefois l’empilement de ces strates de programme développe des interfaces d’un étage à l’autre, d’un programme à l’autre.

Le déplacement intérieur matérialise ce fil conducteur du Rez-de chaussée jusqu’au restaurant, situé au dernier étage. Si chaque circulation est autonome et indépendante, les flux se frôlent et se devinent sans se mélanger. Le hall des bureaux s’ouvre sur l’angle Nord Ouest, dialoguant avec la rue de l’Alma tandis qu’au Nord Est, les halls du restaurant et de l’hôtel sont visibles depuis la gare. Le bâtiment mixte est creusé par un grand vide intérieur dans lequel les résidents peuvent évoluer.

La piscine est un élément reliant toutes les zones et tous les étages. Émergeant de l’angle Nord Ouest, comme un signal, ce couloir de nage de vingt mètres de long dispose d’un plafond ouvert sur le restaurant. La lumière zénithale du soleil est canalisée à travers le restaurant grâce à ouverture dans le toit pour venir illuminer l’onde de la piscine.

Cette captation solaire se poursuit jusqu’au coeur de l’hôtel grâce au fond transparent de la piscine. Les coursives d’accès aux chambres se nimbent alors des vibrations de la lumière diffractée ; les visiteurs sont littéralement immergés dans l’ambiance poétique et aquatique de l’atrium.